Gregory Sherl – Et si on savait déjà ce que l’amour nous réserve

 

cover159747-medium.png

« Il dit ça d’une voix si triste que j’éprouve pour lui un élan d’amour profond, indubitable. Chaque être aimé laisse son empreinte, on s’en souvient comme d’une odeur, d’un goût, d’une couleur indescriptibles mais bien distincts. Alors que je vais me pencher pour l’embrasser, je me ravise, tourne les talons et m’éloigne en marchant vite. »

Résumé

Dans Et si on savait déjà ce que l’amour nous réserve, Evelyn, une jeune bibliothécaire, devient obsédée par cette nouvelle technologie : elle ne cesse de se rendre au cabinet du Dr Chin tant elle a besoin de savoir si elle rencontrera un jour quelqu’un et sera heureuse. Quant à Godfrey, c’est sur l’insistance de sa fiancée qu’il se rend chez le Dr Chin, car elle veut connaître ce qui les attend avant de se jeter à l’eau. Godfrey rencontre Evelyn dans la salle d’attente. Le véritable amour est peut-être là, sous leur nez… Sauf qu’ils sont trop préoccupés et trop encombrés par leurs passés respectifs pour le comprendre. Un roman au style vif et plein d’humour qui aborde finement les nouveaux enjeux que pose le monde actuel, sur le plan affectif et personnel.

Mon avis

Tout d’abord merci aux Editions JC Lattès pour ce partenariat. J’ai tout d’abord été attirée par ce roman grâce à son résumé. Mais en un mot ma lecture a été : approximative. Je trouve que le roman n’est pas cohérent. L’auteur a fait des choix que je ne valide pas non plus, je m’explique : par exemple il décide de passer sous silence certains moment de vie des personnages ou oublie de raconter certains détails qui pour moi étaient importants. Puisqu’à cause de cela j’ai eu l’impression d’une histoire qui se déroulait trop vite. Le temps n’est pas pris, je suis consciente que cela peut être un style mais il ne me convient pas. D’un coté il y a des scènes qui n’ont pas été développées et de l’autre.. des scènes qui ne font pas avancer le roman. Alors, je veux bien qu’il y en ai parfois, ça peut toujours être sympa mais seulement s’il y a un minimum de cohérence et de rapport avec le récit. Néanmoins dans toutes les critiques que je suis en train de faire j’ai apprécié le fait d’alterner les points de vue entre les deux personnages principaux. Cela permet de ne pas s’emmêler les pinceaux et cela donne aussi un certain rythme. Par contre, les personnages sont froids, je n’ai pas réussir à vraiment les définir, ils n’ont pas vraiment de personnalité figée.. ils ne nous marquent pas et c’est dommage car c’est la clé d’un bon roman. Au final l’histoire ne raconte rien, elle avance sans avancer.. les dialogues ne sont pas naturels.. je suis déçue de ma lecture car le résumé commençait plutôt bien.

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s