Sophie Rigal-Goulard – Louise et Hetseni dans les plaines sauvages

cover139088-medium.png

« – Je continuerai à penser à toi, malgré tout. Même si je sais que tu n’aurais jamais pu appartenir à mon siècle. Ta’oh este na’me keya-ah-no, Louise, i’yo’ tsa sita.

– Je te signale que je n’ai pas vraiment eu le temps d’apprendre le cheyenne…

– Je t’ai dis au revoir et je t’ai aussi avoué combien mon coeur saigne. »

Résumé

En ce mois d’avril 1851, Jonas Pellman, jeune colon, traverse l’Ouest pour rejoindre la Californie, l’eldorado dont rêve son père. Enlevé par des Cheyennes, il devient Hetseni… Louise, elle, est une collégienne d’aujourd’hui dont le père écrit un roman. Un roman qui ressemble beaucoup à l’histoire de Jonas…

Mon avis

Ce petit roman raconte en fait l’histoire du père de Louise, écrivain racontant les aventures de Jonas aussi appelé Hetseni et dont le but est de conquérir les terres de l’Ouest. Louise et Hetseni ne vivant pas dans le même monde, ni à la même époque, j’ai beaucoup aimé l’idée que l’auteur a eu d’émettre des commentaires tout chauds de la bouche de Louise lorsqu’elle s’aventurait dans le bureau de son père lire l’avancée de son travail. C’est un personnage simple, spontané mais qui ne m’a pas marqué. L’idée que deux personnages venant de deux époques différentes réussissent à communiquer ensemble est, bien que vue et revue, agréable à lire. On lit alors deux histoires qui se vivent en parallèle, deux mondes si différents et pourtant si proches. Mais le problème est que la relation entre les deux personnages n’est pas assez travaillée, tout va trop vite et pourtant je n’ai pas eu l’impression que l’histoire avançait réellement. J’aurai aimé avoir plus de détails sur la vie de Louise et d’Hetseni et même si j’ai quand même apprécié la découverte d’une autre culture, j’aurai voulu en apprendre plus sur la vie en tribu par exemple qui n’est ici que décrite brièvement. J’aurai néanmoins aimé avoir un peu plus d’histoire, en savoir plus sur les Cheyennes par exemple car c’est un peuple qui m’intéresse beaucoup. Le fait, par contre, qu’Hetseni prenne son envol et échappe à la plume de l’auteur, qu’il prenne son indépendance m’a beaucoup plu. On voit alors toute une histoire qui échappe  à l’écrivain. Au final je vois dans ce livre l’illustration du fait qu’en lisant, malgré ce qu’écrit l’auteur, le lecteur peut s’imaginer ce qu’il veut. Il crée un lien avec les personnages que lui seul connaît et ressent, il s’attache à eux. Pour moi, Louise et Hetseni est un roman jeunesse sur la création littéraire plutôt que sur l’histoire d’un peuple, c’est en tout cas comme ça que je le prend. Les livres permettent un voyage et rendent possible l’impossible. J’ai juste un dernier petit bémol à émettre qui est sur le personnage de Mathias, un camarade de classe que rencontre Louise. Il serait une représentation d’Hetseni dans la réalité mais pourquoi ? et dans quel but ? Je n’ai vraiment pas trouvé cela pertinent d’ajouter ce personnage à l’histoire d’autant plus que la relation qu’il a avec Louise n’est pas développée. En somme, je dirai de ce roman que sa base partait d’une bonne idée mais que cette idée n’a pas été poussée, ce qui a fait baisser mon avis sur le livre. De plus, c’est un livre qui se lit très vite, il est même à mon gout trop court et c’est dommage car peut être qu’avec un peu plus de pages l’histoire aurait pu être améliorée. J’ai eu en terminant le livre un petit gout d’inachevé, il manque quelque chose pour que je puisse te recommander ce livre. Je suis donc en ce sens, un peu déçue de ma lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s